Course à pieds et nutrition Mythes et réalités

Si vous vous intéressez à la nutrition vous avez énormément de ressources pour trouver des informations; revues, livres, télévision, différents sites web…. Cependant il peut y avoir beaucoup de fausses informations et de mythes qui y sont véhiculés. Je vous propose ici une chronique pour y voir plus clair!!
Au Québec, plus de 50 % des adolescentes désirent perdre du poids. Parmi ces dernières, quelques unes, plus vulnérables, sont à risque de développer un trouble de comportement alimentaire comme l’anorexie et la boulimie. Si vous avez des garçons il faut également rester vigilant, ces derniers peuvent aussi être touchés par ces troubles.

Le café avant une course peut déshydrater :

Faux

La caféine n’augmente pas la production d’urine. Elle accélère plutôt le transit intestinal et provoque l’envie d’uriner. Les études montrent que 240 à 600 mg de caféine par jour entraînent très peu de risques de déshydratation.

Plusieurs études en laboratoire semblent démontrer que l’ingestion de caféine augmenterait la performance et l’endurance à l’effort.

De plus chez l’adulte en santé, une petite quantité peut augmenter la vigilance et la concentration. Selon certaines études une consommation régulière de café pourrait diminuer les risques de souffrir de diabète de type 2, de parkinson et de certaines maladies hépatiques. Malheureusement il est trop tôt pour conclure, d’autres recherches doivent être faites afin de valider ces informations.

Mais attention!! Une surconsommation de café peut entraîner certains désagréments ou désordres nutritionnels. En effet, pris en grande quantité, le café peut provoquer des maux de têtes, des tremblements, des brûlures d’estomac, de la nervosité et de l’irritabilité. Ces effets peuvent être plus marqués surtout chez une personne qui n’a pas l’habitude de boire du café.

cafe

 

Si je m’entraine je dois manger plus pour compenser :
Vrai
Pour garder un poids stable en augmentant la dépense énergétique il est important d’augmenter l’apport. Habituellement la collation prise avant et/ou après l’entrainement compense amplement pour l’augmentation de la dépense. Il faut être prudent car on note souvent un effet récompense après l’entrainement qui provoque un apport beaucoup plus élevé que la dépense supplémentaire engendrée par l’entrainement on voit alors un gain de poids se produire

Le jus de betterave augmente les performances :
Vrai
La consommation de jus de betterave a démontré des effets positifs sur les performances d'athlètes de haut niveau. Par contre, pour voir une augmentation des performances (de 2%), il faut en boire 500 ml (2 tasses)!

Je dois prendre un ‘’shake’’ aux protéines avant et/ou après mon entrainement :
Faux et vrai
Avant un entrainement on cherchera des sources de glucides car les glucides sont le meilleurs carburant pour nos muscles, alors le ‘’shake’’ aux protéines n’est pas pertinent. Il pourrait être pertinent de prendre un ‘’shake’’ aux protéines après une course de plus d’une heure pour aider à réparer les muscles endommagés durant l’entrainement. Cependant, le ‘’shake’’ n’est pas une obligation…. Vous avez de très bonnes sources de protéines dans votre garde-manger ou frigo pour une fraction du prix : Des noix, du fromage, des œufs, du lait, de la boisson de soya, du yogourt, de la viande, du poisson. De façon générale lors d’entrainement en endurance comme la course, à pieds, malgré des besoins en protéines légèrement augmentés, une alimentation équilibrée peut facilement combler les besoins en protéines.

Les « P » sont engraissants :

Faux

Est-ce que les «P» (pains, pâtes, pomme de terre) sont engraissants? Clarifions quelques chose une fois pour toute; aucun aliment ou catégorie d’aliment ne fait engraisser…c’est la quantité qui fait toute la différence. Les «P» sont en fait les féculents, source de glucides, et doivent faire partie de votre assiette même si vous désirez perdre du poids. En mangez-vous trop? C’est la question à se poser. Si votre problème de poids est lié à une trop grande consommation de féculents, la solution n’est pas de les éliminer. En réduisant simplement vos portions vous obtiendrez des résultats. Certains choix comme les pâtisseries (muffins commerciaux, croissants, brioches…) sont moins favorables bien entendu car leur contenu en gras et en sucre en font des aliments riches en calories additionnelles et il est donc préférable de les consommer de façon occasionnelle. En choisissant des produits céréaliers de grains entiers, riches en fibres, vous ressentirez plus rapidement la satiété et cela facilitera le contrôle des portions en plus de favoriser une meilleure santé intestinale.

À bientôt!! Et bon entrainement!!

Source : extenso.org, Richard Chouinard et Nathalie Lacombe, Course à pieds; le guide d’entrainement et de nutrition

Pour ceux et celles qui aimeraient avoir un plan personnalisé ou une consultation, vous pouvez me joindre pour prendre rendez-vous au 450 776-0089 ou au pelletier.judith@harmoniesante.com

 

 

 

 

 

 

 

 

zzzz